Québec BD au 47e Festival International de la BD d’Angoulême

Partagez la nouvelle

ALBERT CHARTIER FAIT SON ENTRÉE AU MUSÉE DE LA BANDE DESSINÉE D’ANGOULÊME

Angoulême, le 31 janvier 2020 – Profitant de l’ouverture du 47e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, Québec BD a tenu à souligner l’obtention par la ville d’Angoulême, en octobre dernier, du statut de Ville littéraire de l’UNESCO, en offrant à son Musée de la bande dessinée une planche originale d’un auteur incontournable de l’histoire de la BD québécoise, Albert Chartier.

Ce faisant, cette planche d’Onésime rejoint les œuvres des plus grands noms du 9e art tels Calvo, Franquin, Uderzo, Moebius et bien d’autres, dans l’importante collection de ce prestigieux Musée de France, le plus grand d’Europe consacré à la bande dessinée. La planche originale a été remise lors du repas d’accueil des villes littéraires de l’UNESCO, au maire d’Angoulême, monsieur Xavier Bonnefont, et au directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, monsieur Pierre Lungheretti.

Avec le statut de Ville littéraire de l’UNESCO, Angoulême rejoint ainsi la ville de Québec et 37 autres villes du monde qui se distinguent par leur mise en valeur de la littérature. « Comme organisme basé à Québec, ville littéraire de l’UNESCO depuis 2017, l’arrivée d’Angoulême dans le réseau offre des pistes de collaboration stimulantes, notamment au niveau d’une réflexion sur la mise en valeur du patrimoine en bande dessinée », affirme Thomas-Louis Côté, directeur de Québec BD. « Aussi, par ce don, fait en collaboration avec la famille Chartier, nous voulons assurer la diffusion de l’histoire du 9e art québécois dans les institutions d’importance qui, comme la Cité, se consacrent à la bande dessinée ».

À propos de Québec BD
Depuis ses débuts, Québec BD se consacre à la promotion du 9e art, particulièrement celui créé au Québec, en concevant et en organisant des événements et des activités mettant à l’honneur la bande dessinée. Québec BD travaille aussi au développement de cet art en permettant aux auteur.e.s et aux différents intervenant.e.s du milieu de se rencontrer, d’échanger et d’être au cœur d’activités d’animation et d’apprentissage auprès du public. Chaque printemps, l’organisme propose également un événement annuel, le Festival Québec BD. La 33e présentation de celui-ci se déroulera du 11 au 19 avril prochain, dans une multitude de lieux à Québec. Il sera possible de consulter le nouveau site de l’organisme à la mi-février pour découvrir la programmation.

À propos du Musée de la bande dessinée d’Angoulême
Composante phare de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, le Musée de la bande dessinée d’Angoulême est la plus importante institution muséale consacrée au 9e art en Europe. Riche de plus de 12 000 planches et dessins originaux, de fonds imprimés et audiovisuels, et d’objets dérivés de toutes sortes, la collection du musée permet d’évoquer la bande dessinée dans ses multiples dimensions. Ses bâtiments, situés dans d’anciens chais, accueillent de vastes espaces d’exposition, mais aussi la librairie et la bibliothèque de la Cité.

À propos d’Albert Chartier (1912-2004)
Albert Chartier est une figure incontournable de la bande dessinée québécoise et il ne serait pas déplacé de le considérer comme un patriarche. Auteur prolifique dont la carrière couvre la majeure partie du vingtième siècle, il a donné au Québec son personnage de bande dessinée le plus emblématique, Onésime, dont les mésaventures particulièrement bourrées de vie ont, pendant près de soixante ans, animé les pages du mensuel Le Bulletin des agriculteurs. On lui doit aussi la série Séraphin, qu’il réalisa sur des scénarios originaux de Claude-Henri Grignon, ainsi que les séries Bouboule, Kiki, Les Canadiens et bien d’autres. Dans toutes ces séries, on retrouve ce qui fait la patte de Chartier : sa bonne humeur, sa candeur, son humour tendre et un peu ratoureux, son énergie et une ligne au swing incomparable.

VISUELS : Photo d’Albert Chartier et photo de  Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême, et Thomas-Louis Côté, directeur général de Québec BD.